Close

Toute l’équipe ÉLAGAGE LE LESTIN vous souhaite 

 une TRÉS BONNE ANNÉE!


 Toujours en expansion, notre entreprise recherche des élagueurs grimpeurs diplômés

 pour  étoffer nos équipes.

Nous contacter au : 02 97 45 62 43


Avant les coups de vent et le grand froid,n’hésitez pas à nous parler de vos projets ou besoin,

 le plus tôt possible pour être satisfait au plus vite.

MAIS QUE FONT DONC LES ARBRES EN HIVER ???

C’est étrange, un arbre, en hiver. Immobile, sombre, décharné. Seul, sur fond de ciel blanc et terne.

Subissant sans broncher les assauts hostiles du vent, du froid, de la pluie, de la neige.

 Si on pose la question à un biologiste, il répond : « en hiver, les arbres dorment… à moitié. »

L’hiver, il plonge dans un état de dormance

 L’arbre se met en veille et ralentit sa croissance.

Dans un état végétatif, il maintient, de façon aussi invisible que tenace, depuis ses racines jusqu’aux tissus conducteurs de son tronc et de ses branches, tous les mécanismes biologiques nécessaires à sa survie, qui

 ralentissent par faible ensoleillement et températures fraîches voire glaciales

L’arbre a besoin d’être exposé un certain nombre de jours au froid pour finalement pouvoir revivre.

Pour faire face aux deux mois les plus froids de l’année en France, janvier et février, les arbres s’endurcissent  

en développant un processus de résistance au froid et au gel.

C’est un processus très complexe qui consiste en plusieurs modifications moléculaires et cellulaires progressives qui découlent de réactions biochimiques s’activant, s’inhibant et se réactivant constamment selon les fluctuations de la température extérieure.

Dès la fin février, l’arbre se prépare à l’arrivée des beaux jours. Là, sous l’écorce, débute un processus de réparation, voire de production de nouveaux vaisseaux transporteurs (le xylème) de sève brute (de l’eau et des sels minéraux). Une étape essentielle, car dans les feuilles, la photosynthèse transforme cette sève brute en

 sève élaborée, redistribuée ensuite des racines à l’ensemble de l’arbre.

Pour sortir de sa léthargie, l’arbre doit avoir cumulé les heures froides (températures inférieures à 7 °C) durant trois à quatre semaines. Dès que son quota est atteint, il entre alors dans une nouvelle  phase de croissance, 

c’est “l’écodormance”. Cette dernière qui se prolongera tant que l’arbre n’aura pas cumulé, cette fois, suffisamment d’heures chaudes, supérieures à 7 °C.







ATTENTION! CHENILLES PROCESSIONNAIRES

NOUVEAUTÉ!

A partir de début avril 2017,

Nous sommes une entreprise pilote sur la région.

Nous disposons d’une personne formée spécialement,à  l’utilisation du PHÉRO-BALL!

 Une solution biocontrôlée pour la disparition naturelle des chenilles processionnaires du pin par confusion sexuelle.

Vidéo d'un chantier d'abattage/broyage bois energie

Chantier ELAGAGE LE LESTIN, abattage de gros pins, avec l’aide d’une pelle 19t .

 Transformés en bois énergie, sur place, avec l’aide d’un gros broyeur forestier